La tolérance est notre capacité à supporter des choses que l’on désapprouve ou que l’on estime nuisibles voire nocives.

Mais supporter ne veut pas dire « accepter », alors, travailler sur la tolérance peut s’avérer être un point fort pour toute personne souhaitant atteindre des objectifs et cheminer dans les meilleures conditions possibles.

Voici les deux cas de figure où il est important d’augmenter le seuil de tolérance :

 

La tolérance face à la différence :

 

Toute personne sur terre possède ses propres particularités. Bien que nous ayons d’innombrables points communs, nous avons également des différences.

Que ce soit des personnes que l’on rencontre ou que l’on croise, que ce soit des amis, des collègues de travail ou bien même des membres de la famille, chaque individu se caractérise par ses propres caractéristiques.

 

Cela va du caractère, des goûts, des croyances, des perceptions, de la manière de réagir etc…

Être face à « l’autre », c’est être face à des différences, aussi minimes soient-elles pour certains, il y en a tout de même.

 

Parfois, certaines différences nous paraissent insupportables, nous ne sommes pas d’accord, nous ressentons l’injustice, nous estimons que notre vision est meilleure…

 

Émotionnellement, ce genre de situation pousse à rude épreuve, la colère, l’indignation, l’impulsivité…

 

Bien qu’il faille réagir pour faire valoir des choses importantes, un grand nombre de ces situations mériteraient plutôt que l’on passe outre afin de ne pas générer des conflits inutiles, susceptible de nous desservir plus qu’autre chose.

 

Comprendre et user de tolérance sera de mise.

 

La tolérance au stress :

 

Nous le savons tous, il existe un bon stress et un mauvais stress. Celui du quotidien, qui est chronique, en rapport avec des exigences liées à nos obligations ( travail, horaires, productivité, gestions…) se doit d’être limité pour ne pas impacter négativement notre qualité de vie et notre santé.

 

Bien que de nombreuses personnes estiment que la seule solution serait de tout quitter, de changer de vie, de pays et j’en passe, il est tout de même possible de conserver la même configuration, tout en réduisant l’impact nuisible du stress.

 

Et devinez comment ?

 

En augmentant votre seuil de tolérance face au stress. En effet, un travail personnel basé sur le bien-être et le développement positif de soi augmente la joie, le calme et la sérénité. Ainsi, de cause à effet, le seuil de tolérance face aux stimulations nuisibles se voie naturellement augmenter.

 

Donc…

Augmenter votre seuil de tolérance, c’est augmenter votre capacité à conserver votre sang-froid pour manipuler les situations afin d’en tirer profit, là où d’autres auraient généré du conflit et de l’animosité.

La tolérance est la sagesse de l’ambitieux

 

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la manière d’effectuer un travail personnel efficace, cliquez-ici.