Si l’on cherche à mieux comprendre les mécanismes de la joie, du bonheur et de l’épanouissement, alors il est important de s’intéresser également à la tristesse, à la souffrance et à l’errance.

En arrivant à prendre du recul, il n’est pas difficile de constater que le mal-être et autres inconforts trouvent naissance, soit dans les souvenirs du passé, soit dans les projections du futur.

Par conséquent, un retour au moment présent, dans l’ici et maintenant, permet de stopper les schémas qui nous font cultiver du négatif.

 

Mais se couper de l’influence de notre passé n’est pas des plus évidents, en effet, nous sommes incarnés pour apprendre et comprendre de nombreuses choses.

 

Tout comme lorsque notre main découvre le feu, nous installons des mécanismes de protection pour ne plus subir la douleur. Notre cerveau interprète qu’il ne faut plus y aller. S’installe alors une forme de vigilance et de peur.

Ne plus aller mettre la main dans le feu est logique, sauf que ce mode de fonctionnement s’applique à toutes souffrances ou difficultés auxquelles notre cheminement nous a confrontés. Ce qui créait comme conséquence, un important sabotage de notre développement et de notre épanouissement.

 

Et cela touche les sphères personnelles, sociales, professionnelles, sentimentales, familiales et financières.

 

 

Alors, comment savoir si votre passé demeure une expérience ou si vous n’avez pas encore réussi à tirer un trait ?

 

1 : Les souvenirs des moments compliqués font à nouveau émerger des émotions douloureuses.

Les émotions sont un important indicateur. Si au moindre souvenir, des émotions négatives s’installent et plongent à nouveau dans le mal-être, alors les évènements n’ont pas encore été digérés. De ce fait, toutes les situations similaires auxquelles vous pourriez être confronté dans le présent prendront la forme d’un danger potentiel.

 

2 : Vous ne vous sentez pas capable d’être et d’avoir mieux.

Il y a eu ces rencontres, ces critiques, ces échecs, ces propos qui ont impacté l’estime de vous-même. Dans ces moments où vous vous êtes senti inférieur, nul, incapable etc…

Si aujourd’hui votre niveau de motivation est faible, si vous n’arrivez pas à vous autoriser du mieux, du plus grand, du passionnant. Si vous ne vous estimez pas capable, moins bien etc… Alors, c’est que des éléments du passé vous ont conditionné à voir les choses sous cet angle.

 

3 : Vous n’arrivez pas à laisser de la place à la nouveauté.

La vie évolue selon des cycles et sa loi de l’impermanence. Alors, comme dans toute évolution, il y a du changement. Déjà, rien que cette bascule génère son lot d’angoisses et d’inconfort. Mais si à cela, vous laissez le passé être trop présent dans vos souvenirs, dans vos pensées et dans vos choix, alors vous encombrez le passage.

Alors, le manque de nouveauté et d’évolution provient parfois du manque d’espace et de vide dans votre vie, dans votre tête et dans ce que vous rayonnez.

 

Ne prenez pas cette analyse comme quelque chose de négatif, au contraire. Partant du principe que notre âme s’incarne également pour guérir certaines choses, alors, les expériences du passé en font probablement partie.

Il s’agit simplement de prendre conscience de tout cela, de se prendre en main et d’aller de l’avant.

 

Le passé est une expérience mais pas une généralité, il nous montre ce que l’on ne veut plus, pour ouvrir les portes de ce que l’on désire.

 

Vous ressentez le besoin d'aller plus loin ? Vous trouverez certainement une solution en   - Cliquant ici -